mercredi 10 février 2016

Un an de toi.

Il y a un an, tu es venu agrandir notre famille (et raccourcir nos nuits).


Un an qu'on te voit grandir. Vite. Trop vite. A tel point que j'ai arrêté d'utiliser le sèche-linge, persuadée qu'il rétrécissait tes vêtements.
Un an qu'on t'observe découvrir le monde. Explorer tout ce qui est à ta portée. Et te fâcher après ce qui ne l'est pas.
Un an qu'on entend ta voix, tes rires. Tes pleurs aussi.
Un an que ton père et moi découvrons à quel point tu as le meilleur des grands frères.

Du haut de tes 75cm, tu commences à élargir tes horizons : à quatre pattes, ou en prenant appui sur ce que tu peux, tu fonces vers de nouvelles découvertes.
On ne peut pas dire que tu croques la vie à pleine dents, toi qui n'en a que 2, mais c'est presque ça quand même.


Hier, ta vue ne portait pas plus loin que le bout de ton petit nez. Tu fronçais tes sourcils, comme si ça te permettait de mieux discerner les gens, les formes.
Hier, tes petites mains maladroites tentaient d'attraper ce qui passait à leur proximité (souvent mes cheveux).
Hier, tu ne parvenais pas encore tenir ta petite tête tout seul.

Pourtant, hier, tu as soufflé ta première bougie.

Aujourd'hui, tes sourcils se froncent encore, toujours de la même façon. Mais plus pour les mêmes raisons : désormais, tu réfléchis. Ou tu te fâches.
Aujourd'hui, tes petites mains attrapent tout ce dont tu as envie, et un peu plus même.
Aujourd'hui, j'ai gardé le reflexe de soutenir ta tête, mes mains derrière ta nuque, comme lorsque tu étais fragile.

Bon anniversaire mon tout petit.


2 commentaires:

  1. Bel anniversaire à ton loulou !!! Cette première année est décidement passée trop vite !!! <3

    RépondreSupprimer
  2. Merci !
    Oui, décidément, bien trop vite ! et je doute que ça ne s'accélère pas !!

    RépondreSupprimer

Pour remplir mon sac, c'est par ici !