vendredi 3 juillet 2015

Un jour normal

Au dessus de ma tête, le ciel est immensément bleu. Je distingue à peine les oiseaux qui ne forment que des petits points noirs.
Je suis sur la terrasse pour profiter encore un peu de la fraîcheur que m'offre l'ombre de la maison.
Ton frère s'est assoupi dans sa poussette. Je vois son petit torse se soulever au rythme de sa respiration. Il fait déjà 28°C mais il a enfoui son visage dans son doudou.

Vous êtes bien différents tous les deux et pourtant il me fait tellement penser à toi.
Où peut-être me fait il penser à cette période où le bébé, c'était toi.

Bientôt 6 ans. Déjà.

Depuis que ton frère est né, Papa t'accompagne les matins à l'école.
Mais ce matin a un goût spécial. Enfin pour moi.
Pour toi, j'ai l'impression que c'est un matin comme les autres. Peut être un peu plus excitant que les autres puisque tu vas fêter en avance ton anniversaire avec tes copains de classe.
C'est donc tous les quatre, en famille, qu'on est parti à l'école. Tu portais les cadeaux pour ta maitresse et ton ATSEM, je portais les boissons et les bonbons et papa tentait de ne pas faire tomber le gâteau, posé en équilibre instable sur la poussette.

En arrivant à l'école, tu as été impatient d'offrir les cadeaux. Heureux de voir qu'ils plaisaient, tu es vite parti rejoindre tes copains. Comme un jour normal.

Tu sais pourtant que c'est ton dernier jour d'école avant les grandes vacances.
Tu sais pourtant que tu n'iras plus dans cette court de récréation l'année prochaine.
Tu sais pourtant que tu rentres en CP l'année prochaine.

Mais tu sais surtout qu'aujourd'hui se savoure maintenant.
Que l'année prochaine tu retrouveras tous tes copains.
Que l'année prochaine n'est pas une étape, mais la continuité.

Tu ne t'encombres pas de la nostalgie, tu ne te retournes pas sur le passé et ne regardes pas trop loin dans le futur.
Tu profites de l'instant, du jour, et c'est très bien ainsi.

Je vais tenter d'en faire autant, mais laisse moi le temps de sentir cette petite larme au coin des yeux, de sentir mon coeur se serrer un peu en repensant à ces 6 ans passés qui font de toi le grand garçon que tu deviens.






6 commentaires:

  1. tu es bete lol ton article m'a donné la larme a l'oeil ;) un bel article pour un jour comme les autres bisous

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Merci ! c'est sympa de passer par chez moi !
      A bientôt et bel été !

      Supprimer
  3. Mon baby boy n'est même pas encore né que j'imagine déjà comment mon petit cœur va se serrer aussi dans ces moments-là ! Mais il a bien raison, il nous montre l'exemple, il faut profiter du bonheur maintenant, quand il est là :)

    RépondreSupprimer

Pour remplir mon sac, c'est par ici !