dimanche 8 février 2015

Etre le nombril de ton monde

Tu étais la personne à qui ton père et moi avions le plus hâte de l'annoncer.

Mais nous voulions attendre "d'être sûrs". Et puis on sait que ça peut paraitre long aussi...

Finalement, un soir, au cours d'une discussion et des habituels câlins d'endormissement, tu as commencé à évoquer ton envie d'avoir un bébé à la maison, une petite sœur...
J'ai appelé ton papa pour qu'il nous rejoigne dans la pénombre de ta chambre. Je t'ai laissé parler, évoquer les surnoms que tu donnerais à ce bébé (Ketchup... pour ceux qui se poseraient la question !), te projeter dans ton rôle de grand frère...
Je t'ai alors demandé (bien que c'était évident) si tu voulais vraiment un bébé dans notre famille.
Ton visage s'est assombri et tu as commencé à avoir tes yeux embués : "Oui, mais c'est trop long... quand est ce qu'on aura un bébé ?"

Un coup d'œil à ton père pour s'accorder que c'était le moment de te l'annoncer...

"Et bien, dans mon ventre, il y a un petit bébé qui est en train de grandir. Tout petit, mais déjà là."

Je revois tes yeux s'arrondir, ton visage se fendre d'un large sourire :
" C'est vrai ? Mais alors, Papa et toi vous vous aimez très fort ? ".

Oui, mon ange, Papa et moi nous aimons très fort.

A ce moment là, cela faisait seulement 3 mois que j'abritais la jolie nouvelle, et nous craignions que les 6 mois restant te paraissent long.

Nous avons donc jalonné la grossesse : la rentrée scolaire, l'anniversaire de Tatie... Halloween... L'anniversaire de Papa, Noël... le jour de l'An... la galette des rois...

Et enfin, les vacances d'hiver. Nous étions sûrs que nous serions 4. Ton Frère âgé de quelques jours, voir de quelques petites semaines tout au plus...

Au fil du temps tu as accordé de plus en plus d'importance à ton petit frère et donc à mon ventre qui l'abrite.
Le premier bisou du matin ne m'était plus destiné, ne parlons même pas du câlin.
Le soir en venant te chercher à l'école, tu ne me donnais plus la main, tu marchais en posant tes doigts sur mon nombril
Les marques d'affections, les mots tendres étaient pour mon ventre que tu embrassais en le tenant délicatement entre tes petites mains. Plus si petites d'ailleurs tes mains...

Bien que j'apprécie tes tendres embrassades, tes bras glissés autour de mon cou, je m'émeus de voir tout l'amour que tu concentres sur mon ventre, à la fois par les bisous, par les câlins, et par la délicatesse dont tu fais preuve...



Si ces 6 mois t'ont paru longs, tu n'en as rien laissé paraitre.
Peut être depuis quelques jours, sembles-tu manifester un peu d'impatience et d'excitation à l'idée de rencontrer ton petit frère et de pouvoir lui faire enfin des vrais bisous.

Bientôt, très bientôt, mon ventre n'abritera plus ton petit frère et tu pourras le tenir dans tes bras et le couvrir de bisous.

Alors, sans doute, te détourneras-tu de mon ventre. Mais retrouverai-je les petits câlins qui m'étaient exclusivement destinés ?




14 commentaires:

  1. Oh oui ça revient très vite les câlins à maman ;) rien ne remplace maman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, rien ne remplace maman, mais quand même ;-)
      Maintenant que le petit frère est né, c'est quand même vachement doux de lui faire des bisous dans le cou.
      Maman attendra !

      Supprimer
  2. Très joli texte! Je vous souhaite une très jolie rencontre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vec un peu (beaucoup ?) de retard : Merci !
      La rencontre a en effet été belle !

      Supprimer
  3. Voilà c est tellement beau qunune petite larme de bonheur pour vous coule sur ma joue :) je pense fort a toi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho merci !
      J'ai lu tes pensées sur FB et ailleurs pour l'arrivée de mon tout petit. Merci beaucoup^!

      Supprimer
  4. Très beau message d'amour

    RépondreSupprimer
  5. mais heuuuuuuuu t'as pas le droit de me faire pleurer hein :)
    encore
    bisous ma chérie

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique déclaration pour ton fils ... Ca m'a mis les larmes aux yeux !! Et .. Félicitations pour l'arrivée de votre deuxième enfant !! Enfin il peut le couvrir de bisous ... Profitez, à fond !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, enfin, il le couvre de bisous (et ce n'est pas peu dire !)

      Supprimer

Pour remplir mon sac, c'est par ici !