mercredi 28 janvier 2015

Aurais-je pu être Alexandra ?

La famille dont je suis issue représente un repère, une attache que je sais solide et sur laquelle je peux compter. Que ce soit mes parents ou ma sœur. J'ai été élevée dans l'amour, le respect.
Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu mes parents monter le ton l'un envers l'autre. Tout au plus je sais qu'ils ont été en désaccord sur certains sujets, mais pour autant, il n'y a jamais eu de cri, de geste violent.

La famille que j'ai fondé avec mon Cher et Tendre (et que nous agrandissons incessamment sous peu...) me fait penser à un cocon, une bulle dans laquelle je me sens bien et protégée. Une bulle dans laquelle je sens l'amour, le bonheur, le soutien et le respect que nous avons l'un pour l'autre.
Nous nous estimons mutuellement, et, bien que certains trouvent celà surprenant, nous n'avons jamais eu l'un envers l'autre un mot plus haut que l'autre et encore moins de gestes violents (une fois il m'a donné un coup de poing dans le nez. En dormant...)(Une fois je lui ai raccroché au nez). Bien sûr nous ne sommes pas toujours d'accord, bien sûr il nous arrive d'être agacés par les agissements de l'autre, mais pour autant ces petits conflits du quotidien se règlent dans l'échange, la discussion.

Autant dire que la violence conjugale, je ne connais pas. Enfin, je connais , mais de loin : de l'amie d'une amie, des campagnes de pub vues à la télé. C'est tout. Je ne pense pas me cacher la tête dans le sable car en toute franchise, je ne vois pas ni ne pense côtoyer des personnes subissant de tels agissements.

Je ne me suis jamais trop penchée sur la condition des femmes battues (ou des hommes battus) : je les plains, ça doit être dur... Mais bon, visiblement beaucoup continuent de vivre avec leur bourreau, alors ont elles vraiment envie d'être aidées, de s'en sortir...

Voilà ma réflexion. Pas très approfondie. Même pas du tout approfondie.
Ce n'est pas méprisant ou irrespectueux (en tout cas pas dans ma tête), juste que n'y étant pas confrontée, je n'ai jamais ressenti le besoin de comprendre, d'avoir une réflexion à ce sujet. Je savais juste que moi, jamais, je ne serai une femme battue. Jamais je ne me laisserai faire...


Alors je ne sais pas pourquoi, ce lundi soir, comme 8.5 millions de personnes, j'ai voulu regarder ce téléfilm : L'emprise.
L'histoire vraie d'une femme battue, qui, sous une énième avalanche de coups, portera un coup de couteau fatal à son bourreau de mari.

Peut être est-ce de savoir qu'il s'agisse d'une histoire vraie, mais ce film, au delà de m'avoir bouleversée, m'a amené à réfléchir à tout ça, à vraiment tenter de comprendre comment on peut en arriver là.

Y a t'il une énorme succession d'évènements qui amènent à subir l'ignominie ? Ou au contraire, il suffit de pas grand chose pour tomber ?
Y a t'il un profil type de la femme battue ? Ou toutes autant que nous sommes pouvons tomber dans cet enfer ?


"Nan, mais toi, jamais tu n'accepterais ça..."

C'est ce que m'a dit mon Cher et Tendre, le lendemain, alors que je reparlais avec lui de ce film.

A t'il raison ?
Si pour je ne sais quelle raison, je devais refaire ma vie avec un autre homme, je pense pouvoir affirmer qu'en effet, je ne me laisserai pas faire et ne tolèrerai pas qu'un homme avec qui j'envisagerai de refaire ma vie puisse me manquer de respect, puisse m'isoler de ma famille, de mes amis, de mes activités... Encore moins qu'il puisse me frapper.
Oui, sans aucun doute, je ne resterai pas avec un homme de ce genre.


"Mais si moi je te tape, tu m'en retournes une et tu te barres, c'est évident !"

Et bien mon chéri, rien n'est moins sûr...
Si demain tu me retournais un coup de poing, je ne suis vraiment pas certaine que je te quitterai...

"Rho, ben quand même !?!?"

Après 13 ans ensemble, à vivre une relation respectueuse, sans coup, sans insulte, si demain tu me frappes, je ne pense pas partir parce que je serai surprise, parce que ça ne pourrait pas être toi, pas celui que je connais depuis si longtemps...

"Bon, admettons. Mais je te retape une seconde fois..."

(Je réfléchis un peu avant de répondre)
Et bien je sais pas. Comme déjà dis, depuis 13 ans que nous sommes ensemble, sans avoir jamais eu de geste de ce genre, je ne comprendrai pas... pourquoi ce changement ? pourrait il y a voir une pathologie qui expliquerait ton nouveau comportement ?
13 ans, ça laisse forcément des marques (sans vouloir faire de jeux de mots). Et puisque pendant ces 13 années notre relation m'a convenue, je resterai sans doute pour retrouver l'homme avec qui j'ai fondé une famille.


"Donc tu penses que tu pourrais devenir une femme battue ???"

Je pense que je pourrai en effet tenter de te trouver toutes les excuses possibles qui expliqueraient tes coups et donc rester avec toi...



Ce ne sont que des suppositions, et j'espère sincèrement ne jamais avoir à me poser la question, mais après ce film, mes idées ne sont plus très tranchées...


Sans vous raconter le film, on apprend qu'Alexandra a à peine 18 ans lorsqu'elle rencontre Marcelo (elle est en terminale). Très rapidement, elle va aller s'installer avec lui. On nous montrera son père, tentant de l’empêcher de partir. On verra le premier coup porté, puis Alexandra qui tentera de joindre son père, mais se ravisera.
Par fierté ? Par orgueil ? on ne sais pas trop finalement pourquoi, alors que son père décroche le téléphone, elle restera muette et raccrochera.


Et c'est aussi là que je m'interroge : à 18 ans, comment aurais-je pu réagir ? 
A cet âge, je pense que j'étais plutôt bien dans mes baskets.
Que je m'entendais bien avec mes parents.
Pour autant, j'aimais aussi un peu mettre du piment, gentiment tester les limites... Alors si j'avais rencontré un Marcelo, peut être que la vie de grande, de presque femme qu'il pouvait promettre m'aurait attirée. Peut être aurais-je voulu partir avec lui, par rébellion aussi envers mes parents : que j'aimais et qui me le rendaient bien, mais pour autant, desquels j'avais envie de me détacher...

Je pense sincèrement que si j'avais rencontré un homme un peu border line, me laissant envisager une vie sortant des sentiers battues, je me serais laisser convaincre, et sans doute aurais-je pu me mettre fortement en opposition avec mes parents.
Et dans ce cas, dans l'hypothèse où j'aurais quitté ma famille, si je m'étais retrouvé à me prendre des coups ? Je revois la fille que j'étais : fière, ne reconnaissant pas facilement ses erreurs. Je pense que j'aurais pu agir comme Alexandra : ne rien dire. Par fierté. Ou par honte. Pour ne pas avouer que mes parents avaient eu raison de ne pas vouloir que je parte vivre avec un Marcelo.

Ceci dit, j'imagine que mon père m'aurait retenue (de façon certainement beaucoup plus véhémente que le père d'Alexandra), qu'il m'aurait empêché de partir vivre avec un marginal, à plus forte raison l'année du bac.


Aujourd'hui, retournée par ce film, prenant enfin le temps de m'interroger, je vois les femmes battues bien différemment que je ne les voyais il y à seulement quelques jours.
Aujourd'hui je ne suis pas certaine qu'il y ait un stéréotype de femmes battues : je pense que ça peut toucher n'importe laquelle, une mauvaise rencontre dans un mauvais moment de sa vie.

De même qu'avant je pensais que si les femmes battues restaient avec leur bourreau, c'était parce qu'elles n'avaient pas envie de s'en sortir....
Alors qu'avec ce film, j'ai pris conscience du parcours du combattant que ces femmes doivent traverser pour tenter de mettre fin à leur enfer. Elles doivent trouver la force de résister chez elles tout en trouvant la force de se battre pour quitter leur bourreau, avec des organismes, des institutions bien souvent dépassés, incapables de les aider !



Derrière mon clavier, je m'interroge : avec les chiffres annoncés, statistiquement je connais des femmes battues. Pourtant, vraiment, je ne vois pas.

Je connais désormais le numéro de téléphone de SOS Femmes Battues
39 19.



En espérant ne jamais avoir à le composer.


Et vous ? avez vous vu le film ? qu'en avez vous pensé ? comment vous situez vous vis à vis des violences conjugales ?




9 commentaires:

  1. un super billet lil' alors moi ce film je l'ai vu mardi j'en ai pleuré, imagién ma pauvre mère se prenant des coups etc car j'ai vécu dans un foyer ou sa gueulait ou ça se manquait de respect etc... du coup je vois ma vie pas cahotique mais j'ai mis du temps à me trouver, je ne suis pas battue car on me donne un coup je rends tout de suite j'ai trop de caractère pour me laisser faire, et à 19 ans mon pere m'avait conseillé pour mon ex-mari qu'il ne le sentait qu'il voyait qu'il était intéressé et moi par fierté j'ai foncé tête baissé et tourné le dos à mon père (bon comme avec mon père ça n'a jamais été simple, j'ai pensé qu'il voulait que je lui appartienne d'ou mon choix) de vivre loin de lui. Au final je ne regrette pas car finalement m'en sors plus que bien et espère juste qu'avec lamoureux je vive comme toi et ton cher et tendre sans un mot au dessus de l'autre avec du respect et sans mauvais geste, je ne supporte plus les cris dans un couple (et c'est bien partie en presque 5 mois rien pas de dispute, pas de cris que du respect.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me doute que ce film a du raisonner en toi à plus forte raison...
      Je te souhaite d'être heureuse et sereine en amour avec l'Amoureux !

      Supprimer
  2. Très bon billet et réflexion très intéressante. J'ai la chance de n'y avoir jamais été confrontée et je ne peux donc savoir comment je réagirais.
    Je n'ai pas regardé ce film mais j'en ai beaucoup entendu parler autour de moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'étais jamais vraiment posé la question, mais ce film m'y a poussé...
      Et je reste vraiment dans le doute quant à la réaction que j'aurais pu avoir à l'âge d'Alexandra...

      Supprimer
  3. Je comprends tout à fait ta réflexion et je te rejoins.
    Pour le fait que tu ne sais pas si tu quitterais ton mari si du jour au lendemain, il se mettait à te frapper après 13 ans de vie commune, c'est un peu comme se demander si tu quittes ton mari parce qu'il se met à boire ou à jouer ... en fait, au fond, tu dois espérer qu'il changera et qu'il redeviendra comme avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est exactement ça.
      Tu espères forcément...
      Ce n'est pas évident...
      J'espère ne jamais avoir à me poser la question !

      Supprimer
  4. il faut que je regarde le film en replay merci pour ton article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, j'espère que tu as pu voir le film.
      Tu en as pensé quoi ?

      Supprimer
  5. Bah en faite tu te dis qu il va changer forcemment , t y crois. Et tu pardonnes tu lui donne toutes les excuses...

    RépondreSupprimer

Pour remplir mon sac, c'est par ici !