lundi 13 octobre 2014

Et si les monstres existaient ?

A 5 ans, mon fils ne semblait pas encore avoir "peur".
Peur du loup, peur du monstre caché sous son lit ou dans le placard.
Il n'avait pas non plus fait de cauchemar.

Mais depuis peu, ça s'est installé dans son esprit.

Il a d'abord refusé de dormir dans sa nouvelle chambre à l'étage, préférant réintégrer la petite pièce à côté de la notre, en bas, le temps que les travaux soient finis et que nous dormions tous les 3 ensemble au même étage.

Puis il y a eu la nuit lors de laquelle il est venu nous rejoindre en pleurs, inconsolable, nous racontant l'horrible cauchemar qui lui avait fait si peur.

A cela s'est ajoutée la peur de se déplacer dans la maison. Il n'ose plus aller seul chercher quelque chose dans la cuisine si nous sommes au salon. Il n'ose plus courir à la salle de bain si nous ne l'accompagnons pas. Il refuse d'aller jouer dans sa chambre.

De quoi a t'il peur ?

De monstres, de sorcières qui pourraient se cacher dans les coins sombres et surgir lorsqu'il passerait tout seul.

Nous lui avons expliqué que ce sont des personnages qui n'existent que dans les contes, pas dans la vraie vie. Que dans notre maison, dans notre cocon, il ne craint rien, il peut être serein.

Pendant 2 jours, nos explications ont semblé le satisfaire.

Mais ce n'était pas assez. Il est revenu vers nous, nous expliquant que ce n'est pas parce que nous n'en avions jamais vu que les monstres n'existaient pas. Ils sont peut être très malins et parviennent à se cacher sans que nous ne le aillons jamais vu...

Que répondre à ça ? Il y a tellement de choses que nous n'avons jamais vu mais qui existent, alors pourquoi pas les monstres ?

Oui, pourquoi pas.

Alors comment le rassurer ?

On a tenté de l'aider à extérioriser en lui proposant de dessiner les monstres qui lui faisaient si peur.

Et ensuite, on lui a proposé de réfléchir à des choses qui pourraient faire peur à ces monstres et les faire fuir.

Il les a dessiné. Et un peu partout dans la maison, on a placardé les dessins qui font "très, très peur".
Les bombes, dynamites, pièges à loup et autres traquenards habillent donc mes murs... (ce qu'on ne ferait pas pour eux).

Ma déco intérieure n'est pas du tout feng shui, mais les dessins semblent rassurer le Lutin qui depuis appréhende moins de se déplacer dans la maison.



Et vous, comment vous gérez les peurs de vos minis ?




6 commentaires:

  1. je trouve cette astuce pas mal. ici elle n'a pas encore peur peut etre que ce n'est pas l'âge aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu n'y arriveras pas trop vite ! c'est pas évident cette phase...

      Supprimer
  2. Pas mal l'idée des dessins, je prends bonen note si un jour je dois en arriver là. Mon fils ets un trouillard de nature. Mais petite j'étais pareil. Je le rassure comme je peux en lui disant que je comprenais sa peur vu que petite j'avais les mêmes. Parler de mes peurs semblent réduire les siennes, il se dit que c'est donc normal et qu'on a une sacrée imagination tous les deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui, c'est bien aussi de lui expliquer que nous aussi, nous sommes passés par les mêmes peurs que lui !!

      Supprimer
  3. Je pense que tu as trouvé une bonne solution avec les dessins, même si cela ne lève pas les angoisses de façon instantanée. Lorsque mon fils avait peur le soir, on avait un rituel : on ouvrait les armoires et les tiroirs et on constatait ensemble qu'il n'y avait rien de suspect dedans. Il avait même fabriqué un faux piège en papier pour capturer d'éventuels intrus. Bref, il avait inventé ses propres défenses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, leur faire trouver quelquechose pour qu'ils chassent eux même leur peur !

      Supprimer

Pour remplir mon sac, c'est par ici !