dimanche 27 avril 2014

Le masculin du féminin.

Je suis une fille.

Depuis ma naissance.

Pourtant mes parents s'attendaient à voir naître un garçon.
A l'époque (pas si lointaine, 20 ans)(25...)(bref...) les échographies n'étaient pas aussi nettes qu'aujourd'hui, l'erreur était donc fréquente.

Et puis mes parents avaient une très bonne raison de ne pas douter que je sois un garçon : je passais mon temps à gesticuler dans le ventre de ma mère, à donner des coups de pieds... un vrai fouteux parait-il (si tant est qu'on sache comment un fouteux se comporte dans le vente de sa mère).

C'est ainsi que le jour de ma naissance, on ne m'a pas attribué de nom. Jacques-Henri pour une fille, ça le faisait moyen.
Alors je me suis appelée "Féminin" sur le bracelet de la maternité pendant 3 jours. Le temps que mes parents trouvent un prénom.

Je ne sais pas si c'est parce que dans le ventre de ma mère j'étais considérée comme un mec, mais toujours est il que j'ai eu, depuis bébé, des attitudes de garçons.
- Tenter de faire pipi debout (un échec).
- Me balader torse nu (avant d'être en âge d'avoir de la poitrine)(j'ai arrêté le jour où je me suis ramassée en vélo, de tout mon long)(un échec donc).
- Adorer les sports extrêmes, être parfois tête brulée et donner du fil à retordre à mes parents.
- Me battre à la sortie du collège. Contre des mecs. (une victoire, des échecs)

C'est peut être pour ça finalement qu'aujourd'hui encore j'ai des attitudes du sexe opposé...

Dernier exemple ?
Le WE dernier. J'ai failli mourir. J'étais à l'agonie.

Et ça a duré plusieurs jours.



J'avais un rhume.


dimanche 6 avril 2014

Coups de coeur du net

Je traine beaucoup sur les réseaux sociaux (tu as le droit de dire "pas trop sur le blog"), principalement sur Instagram.
Et c'est le mal !!
Je vois beaucoup de créations (et donc de créateurs), je suis assez faible face à ce qui me plait et peux avoir tendance à craquer parfois souvent.

Comme je suis partageuse (et qu'il n'y a aucune raison que je sois la seule à me ruiner), voici mes coups de cœur du moment.

Gazoline :

Dans son atelier situé à Montpellier, Maylis crée des bijoux uniques, juste magnifiques.
C'est au détour de photos publiées sur Instagram que je suis tombée sur certains de ses bracelets.
J'ai pas mis très longtemps avant de craquer deux bracelets et une paire de BO.
Le plus dur ayant été de ne pas TOUT choisir !



Et peu de temps après, Maylis lançait une collection de bagues. Je vais donc recraquer...

Vous pouvez la suivre sur IG sous @mayandco

Créa-Bisontine

Dans un tout autre registre, je suis fan des mugs que Créa-Bisontine.
Pour le moment, je n'ai pas (encore) passé commande, ça ne saurait tarder je pense... mais allez voir sa page Facebook vous aurez un aperçu de ses créas.

D'ailleurs il n'y a pas que des mugs, mais tout plein d'autres choses pratiques comme des décapsuleurs, des miroirs de poche...

Perso, le mug des filles parfaites me plait beaucoup !!!



Pratique, 2 boutiques pour commander : sur A little market et sur Etsy.


Tunetoo

Côté fringues, je voulais faire un petit clin d'œil à Tunetoo qui fait des vêtements et des accessoires personnalisés.
Il y a des modèles déjà existants, mais le but est de vous faire vos propres créas, vos propres messages à faire passer.
Le site propose l'impression et la broderie pour les vêtements.

J'ai un tee-shirt que l'équipe de Tunetoo m'a gentiment offert. C'est un imprimé et la qualité du tissu et de l'impression est top et résiste très bien aux lavages en machine.

Merci à Tunetoo de suivre les Blogueuses Mode de Chiottes dans notre délire, et merci de nous habiller !

Allez, je m'arrête là pour les tentations !