lundi 20 janvier 2014

A vos Mark, Pri, Primark !

Comme tu peux le constater, en 2014, je ne me suis pas améliorée en jeux de mots.
J'assume.

Mais revenons à la principale info :
 Primark, l’enseigne irlandaise qui nous fait pousser des "Hiiiii !" va ouvrir le 3 février sa 2ème boutique française.

La première a ravi les habitants de la cité phocéenne.

La 2nde va ravir... oui, devine...



Les dijonnaises !
(Et les dijonnais, ne soyons pas sexistes)
 
 

La Toison d'Or, le grand centre commercial régional qui s'est agrandi cet automne (j'en avais parlé ici), va accueillir l'enseigne Primark sur plus de 4000 m².

Pour ceux qui ne connaissent pas, Primark est une enseigne irlandaise, qui est déjà implanté  au Royaume Uni, en Espagne, en Belgique, au Portugal, en Autriche, aux Pays Bas…


Le 3 février, Primark m'a conviée à l'inauguration (l'occasion parfaite de dépenser mes sous)(Chéri, je t'annonce que le 4 février nous serons dans le rouge), l'occasion pour moi de découvrir les collections de prêt à porter femmes, hommes, enfants, les accessoires, les bijoux, les chaussures... Et même les dernières tendances de déco pour la maison !


Pour fêter cette deuxième ouverture en France (suivront des ouvertures en région parisienne), Primark propose de faire gagner non pas à une, ni deux, ni trois... mais à 5 personnes des bons d'achats d'une valeur de 50€ et un Onésis (grenouillère Fun Primark).


Le concours est ouvert dès maintenant et se terminera le Samedi 25 Janvier à minuit !
 
 
Pour tenter de remporter l'un des lots (un bon d'achat de 50€ et un Onésis), c'est simple :
- vous me laissez un commentaire sympa (parce que j'aime à croire que mes lecteurs sont des gens gentils, polis et courtois), idéalement à un bonjour, un merci, une blague... bref un commentaire, et si possible une adresse mail pour vous joindre plus facilement.

- Parce que ça fait plaisir, je vous invite à liker la page Facebook de Primark,

Possibilité d'avoir des chances supplémentaires :
- aimer la page Facebook du blog Lil'Mum vide son sac (+1)
- Relayer le concours (dans ce cas, me mettre le lien du relais dans votre commentaire, ça peut être sur FB, twitter ou IG)(attention, votre profil doit être public pour que je puisse valider votre chance supplémentaire !) +1 pour chaque relai.


***Attention !***
Je dois communiquer rapidement les noms et les coordonnées des gagnants : si le 27 à midi, je n'ai pas le retour des personnes tirées au sort, je ferai un nouveau tirage au sort !

EDIT du 26/01/14

Les 5 personnes gagnantes sont...






roulements de tambours ...




Red Aurélie

Bull'

Lucie Couchoux

Rose Bohème

et Anne Fred !!!!


J'attends trèèèèès rapidement votre mail avec vos coordonnées ainsi que votre taille de vêtements !!
lilmumvidesonsac (@) gmail.com



lundi 13 janvier 2014

Libérée, délivrée...

 
La semaine dernière, j'ai repris le chemin du boulot.
 
Après 10 jours de vacances (ponctués par un emménagement, un sapin décoré tardivement, 2 fêtes de fin d'année, je ne sais combien de coupe de champagne (autant de bières, de vin et de mojitos), des heures à table, des discussions...) j'ai eu la chance de pouvoir reprendre le boulot en douceur.
 
Ouais.
 
5 jours à bosser à Marrakech, avec ce temps et dans ce cadre, c'est un peu des vacances...
 
 
 
Pendant que je me la coulais douce trimais au travail, mes Besta de #BMDC (Blogueuse Mode De Chiottes pour les non iniciés) n'ont pas chômé.
 
Peut être l'as tu déjà vu, mais parce que ça mérite d'être vu, revu et rerevu, voici la parodie de "Libérée, délivréééééeee".
 
 
 


Alors ? Les BMDC, elles assurent grave, hein ?

lundi 6 janvier 2014

Meetic : mon rendez-vous manqué

Ce jour là, je ne me suis pas beaucoup plus apprêtée que d'habitude.

J'ai pas mal de rendez-vous professionnels, de la route pour m'y rendre : j'opte pour une tenue confortable mais jolie.

Je me suis maquillée, histoire de masquer mes cernes, tenter de rendre mon regard plus lumineux.

La matinée s'est étirée jusqu'au milieu de l'après midi. Et vers 14h30, je me retrouve au milieu de nul part (le GPS me situe précisément dans le trou du cul du Jura) avec un ventre qui crie famine.

Depuis que je suis en province, si j'ai le malheur de chercher à me ravitailler après 14h, je n'ai plus d'autre choix que de me rabattre sur mac Do. Enfin quand il y en a un.

C'est dans ces moments là que je regrette la région parisienne avec ses restaus ouverts à toute heure...





Nan j'déconne, RIEN ne me fera regretter ça.

Donc une recherche google plus tard (soit 30 minutes plus tard)(au fin fond du Jura, la 3G est assez instable)(Je ne parle même pas de la 4G), j'en trouve un 25km plus loin.

15h30. Mon menu gastronomique Maxi Bestof devant moi, je revis.

Je me suis installée sur une banquette, de façon à avoir une vue sur tout le restaurant.
Déjeuner seule est quasiment mon quotidien. Ca ne me gêne pas. En revanche, ici, les gens sont surpris de voir une femme attablée sans compagnie.

Je n'y prête pas plus attention que ça. Je me plonge dans mon téléphone, Facebook, Instagram, Candy Crush (merde, plus de vie), Re Insatgram, twitter...

Et je l'ai vu.

Nos regards se sont croisés.
Un bref coup d'œil sur la salle : nous n'étions pas seul. Un jeune couple en pleine engueulade, un papa avec ses deux rejetons et deux couples de touristes, certainement perdus.

J'ai tenté de me replonger dans mon téléphone, faisant mine d'être absorbée.
Mais c'était peine perdue.

Dès que nos regards se sont croisés, j'ai senti, j'ai su que ça serait moi. Que ça serait lui.

Beaucoup de tables sont libres mais il s'est assis à celle à côté de la mienne.

Le doute n'est donc plus permis.

J'ai pris le temps de finir mon repas, mon téléphone toujours à la main.

Quand j'ai commencer à boire mon café, j'ai senti son regard pesant sur moi.
J'ai tourné ma tête vers lui.

C'était le signe qu'il attendait :
- Salut, c'est moi Bogossss39*.
- Heu...
- Comment tu vas ?
- Bien, mais là je vais y aller hein...
- Ben tu donnes rencard et tu te barres ? Je te plais pas ? tu crois que tu vaux mieux que moi ?

C'est là que j'ai compris que je n'avais pas à faire au simple relou. J'avais à faire au relou qui me prenait pour quelqu'un d'autre. Et quelqu'un qui lui aurait donné RDV. Dans un Mac Do.

J'ai tenté de lui expliquer sa méprise.
Il n'a rien voulu savoir. Si j'ai bien compris, il semblerait qu'il ait envoyé un message à la fille qu'il attendait, lui demandant si c'était elle assise au fond, en robe noire. Et que la nana lui aurait répondu oui.
Soit elle était vraiment au fond d'une salle, en robe noire mais dans un autre Mac Do, ce dont je doute, soit elle l'a bien entubé la garce (et m'aura bien pourri ma fin de repas).

Toujours est il que lui n'en démord pas : j'ai passé mon temps à pianoter sur mon téléphone c'est donc que je lui répondais. Alors sexygirl39*, ça ne peut être que moi.


Je me suis levée, tentant de partir dignement, sous le regard mi amusé, mi gêné des autres personnes, pendant que lui clamait que les meufs, c'est quand même bien toutes des salopes qui s'amusent à chauffer les mecs sans rien faire ensuite.

Bref, ce jour là, Meetic m'avait donné rendez vous.


Nan mais imagine : un MacMeetic qui te mène tout droit au Macmariage...


Photo


*Les surnoms ont bien évidement été modifiés. (quoiqu'il doit bien en exister des aussi ridicules)

samedi 4 janvier 2014

Projet 52

Ça sonne un peu comme un nom de code, un mot de passe.

Un truc mystérieux.

En fait, pas du tout.

Projet 52, c'est Milie du blog C'est quoi ce bruit qui en est l'initiatrice.
Son idée, faire une photo par semaine sur un thème donné sur l'année 2014.

52 thèmes, 52 photos.

Une sorte de rendez vous hebdo, mais sans contrainte de jour, d'horaire. Un truc qui me va bien (puisque tu sais que l'organisation et moi... bref)

Libre à chacun d'alimenter le mouvement via son blog, son instagram avec le #2014projet52 ou sur Pinterest.

Les thèmes, les voici :
 
 
 
Je ne ferai certainement pas un article par semaine sur ce projet (mais une photo sera toujours publiée sur mon Instagram @lilmumvidesonsac), mais pour ce premier thème, une explication me semblait justifiée.



Résolutions


J'en prends rarement. Enfin ça m'arrive.

Et celle que j'ai envie de prendre concerne mon blog.

Depuis mon changement de vie, mon blog est passé en arrière plan. Y'a qu'à voir la fréquence des publications, tout au plus 2 par mois sur le dernier trimestre (d'ailleurs je vous remercie de continuer à me suivre, ça me touche !)

Plusieurs raisons à cette baisse de publications, dont une toute bête : pendant une longue période, je n'ai eu que mon ordi pro de dispo. Or, l'accès à mon administrateur était interdite... difficile de publier des articles donc.

Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir des choses à dire.

Alors voilà, en 2014, j'ai bien envie de revenir partager régulièrement, de vider mon sac plus souvent !

Mais mes résolutions ne concernent pas que la fréquence.
Ça concerne aussi le design du blog.
Depuis que j'ai changé de plate forme, par manque de temps je ne me suis pas trop penchée sur la question de l'allure de mon blog.
Mais je le trouve très moche. Je ne suis pas une quiche en informatique, mais je ne suis pas très douée non plus. Donc je vais y remédier, à mon rythme, tranquillement.
Faire en sorte que je me sente plus chez moi, dans mon univers, dans mon espace.

C'est donc ce que représente ma première photo pour le #2014projet52, thème des Résolutions : mon Blog.



A la semaine prochaine pour les 2nd thème : Le Temps !

vendredi 3 janvier 2014

Et ainsi 2013 s'en est allée

Lorsque 2012 s'est finie, j'ai pleuré.

Vraiment.

Après avoir souhaité la bonne année aux potes avec qui nous étions, je me suis calée dans les bras de mon cher et tendre, et j'ai pleuré. Pleuré de soulagement que 2012 soit enfin finie.

Comme si désormais écrire 2013 au lieu de 2012 marquait un nouveau départ.

C'était peut être ça.

Il n'y a pourtant pas eu que du bon en 2013 (il y a même eu du très mauvais), mais elle n'en demeurera pas moins une année plutôt bonne.

Je n'oublie pas le départ de mon Papi au cerisier pour autant, pas plus que le cancer de mon papa.

Je pense aussi à mon ventre toujours vide (je ne peux décemment pas écrire plat...).

La période où nous avons du vivre séparés la semaine, l'Ours, Le Lutin et moi n'a pas été facile. Mais elle a marqué le début d'une nouvelle vie.

Parce que 2013, c'est l'année où avons (enfin) quitté Paris.
Pour ça, j'ai du retourner sur les bancs de l'école, passer un diplôme pour rechercher un nouveau job (l'histoire ne dira pas que le diplôme obtenu n'était même pas demandé dans le poste que j'ai choisi...).

Je pensais devoir prendre le premier poste que je trouverais. Finalement, j'ai eu la chance de pouvoir choisir, la chance d'intégrer une société qui me ressemble, qui respecte et considère ses salariés.
Une boite dans laquelle je me sens bien.

On a vendu notre maison, celle dans laquelle le Lutin est né. Sa première maison. Un peu de nostalgie à ce moment là.
Mais on en a trouvé une qu'on remet à notre goût, à notre image.
Pour le moment, elle renvoie surtout une image de bordel, d'inachevé, mais les travaux avancent.

J'ai renoué avec des amies pas vues depuis 5 ans. Et c'était comme si on s'était quitté la veille. (J'ai pas encore eu le temps de voir tout le monde d'ailleurs...)

J'ai repris le sport. J'en ai grave chié sa race bavé. Mais qu'est ce que ça fait du bien.

Et puis au milieu de tout ça, mon Lutin a grandi. Ce petit bonhomme dont je suis raide dingue nous comble de bonheur, de joie, de rire, de tendresse (il nous gonfle aussi, hein, faut pas croire).

Je ne sais pas ce que 2014 va nous réserver (enfin j'aimerais bien quand même un gros ventre)(mais pas rempli que de schokobons et de chamallows) mais j'espère bien avoir à savourer encore plus de moments extras en famille.

Et vous 2014 ? Je vous souhaite quoi ?

mercredi 1 janvier 2014

Déjà la fin ?

Les fêtes de fin d'année sont déjà passées ?

C'est arrivé tellement vite que je n'ai pas pris le temps de préparer tout ce que je souhaitais pour Noël (c'était pas faute d'avoir pris la résolution de faire mes achats de Noël dès octobre)(quand tu vois comment j'ai organisé la rentrée scolaire, tu te doutes que ma résolution n'a pas été tenue).

Il a cependant marqué notre emménagement dans notre nouveau chez nous, et ça, ce n'est pas rien.
Parce qu'on avait invité ma belle famille chez nous pour les 2 jours de Noël (inconscients que nous étions), il fallait rendre notre maison habitable.

Et 2 jours avant Noël, ce n'était pas gagné.



Heureusement, mon mec, ce magicien, fait des merveilles (Valérie Damidot peut ranger sa salopette). Et le soir de Noël, notre salon, c'était ça :

 
 
Pour la première année, les fêtes ont eu lieu chez nous. Pour une fois, nous n'avions pas à parcourir tous les kilomètres pour rejoindre les uns le soir, puis les autres le midi.
Pour une fois, je pouvais être la parfaite maîtresse de maison.
Du moins, sur le papier.
Parce qu'en réalité, en emménageant le 23 au soir, rien n'était prêt pour recevoir correctement tout mon petit monde...
 
Mais le principal est que le père Noël a su trouver notre sapin (on en parle de la galère de trouver un sapin le 24 ?), les enfants ont su déchirer les emballages cadeaux, les parents ont su construire les jeux.
 
Un Noël un peu en bordel, qui n'en sera pas moins un bon Noël.
 
Cette année qui aura apporté son lot de changements a pris fin, laissant place à une nouvelle pleine de promesse.
 

Je vous souhaite à tous mes meilleurs vœux pour 2014, que vos projets, vos envies, vos rêves les plus fous prennent forme, aboutissent et surtout vous rendent heureux !