jeudi 28 mars 2013

Dis moi comment tu parles, je te dirais comment je te comprends #3

Communiquer
Suis-je clair ?
 
 
Le vocabulaire du lutin s'étoffe de plus en plus, parfois même nous surprend. J'avais commencé à t'exposer dans cet article l'étendue des dégats de ses connaissances.
Mais il n'en demeure pas moins qu'un 3-ans-et-demi a un parler qui lui est propre...
 
Encore une fois, la prononciation de certains mots est compliquée :
Quand le Lutin est malade, il ne vomit pas. Il romit.
Et pour le soigner, il prends ses dicaments. (Oui, parce que médicaments se sont les miens. Logique)
Quand il est guéri et qu'il retrouve la pêche, il ne court pas jusque là. Mais rusque là.
Quand il a besoins de nous appeler son père et moi, il ne demande pas "papa et maman", mais "mapa". Plus simple.
 
A son âge, il comprend que les mots ont un sens. mais il est confronté parfois à des emplois qui le destabilisent. Entre autre avec les mots petits et grands.
Mon Lutin est un grand maintenant puisqu'il ne prend plus sa tétine, va aux toilettes... Et va à l'école ! Oui, sauf qu'à l'école, on lui dit que c'est un petit. Alors c'est confus : il est grand en dehors de l'école, mais dans l'enceinte de l'école il est petit ?
Il a du mal avec ce terme à ce positionner. D'autant plus qu'il est dans une classe mixte à double niveau, petits et moyens et que lors des ateliers, la maitresse demande aux petits de se regrouper. Mais pendant l'atelier, il ne faut pas faire de bêtise (renverser la peinture, coller les cheveux des copines, boire l'eau de rinçage des pinceaux...) car à leur âge, se sont des grands... Avouez qu'on y perd notre français.
 
Je suis sûre d'oublier encore des mots écorchés, ou des expressions...
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !