vendredi 15 mars 2013

De l'importance du sexe

Chaque couple est différent. Et donc l'importance du sexe est différente d'un couple à l'autre. Voire même d'une personne à une autre. Si pour certains c'est primordial, pour d'autres c'est assez secondaire.
 
Pour ma part, je trouvais ça assez... secondaire. Monsieur Ours, lui pensait que c'était important.
 
Important parce que ça lui permettait de rendre l'avenir plus concret. Moi, du concret, j'en avais déjà. Je pouvais comprendre son point de vue, mais c'est vrai que pour moi, les papillons que je sentais dans mon ventre me suffisaient.
 
Ceci dit, j'étais curieuse. Même si j'avais besoin d'être rassurée sur d'autres éléments, le sexe permettrait de se projeter plus dans l'avenir.
 
Alors avant de pouvoir avoir la possibilité de connaître le sexe tous les 2, on a pas mal imaginé, rêvé, fantasmé ensemble. On s'est bien sûr projeté.
 
Et puis finallement, sans trop savoir pourquoi, on a envisagé l'une des 2 alternatives possibles.
 
Pendant 2 mois au moins, on était convaincu que la petite graine qui poussait en moi était une fille.
 
L'ours conservait un doute. Moi, à travers mon ventre je l'appelais déjà "ma puce", "ma chérie", "ma fille".
On avait envisagé 1 ou 2 prénom, mais malgré tout, on attendait la confirmation à l'échographie. Enfin surtout lui, parce que moi, je faisais confiance aveuglément à mon instinct : mon bébé était une fille, épissétou.
 
Lors de l'écho, mon inquiétude portait sur la santé de mon bébé.
Lorsque l'échographe, après s'être assurée que notre bébé allait bien, nous a demandé si nous avions des questions, l'ours et moi lui avons demandé le sexe, persuadés d'avoir confirmation que nous attendions une fille.
 
Alors quand elle a lancé : "ha ben il n'y a pas de doute... on voit bien le sexe et les bourses", je me suis dit qu'il fallait que je revois mon anatomie parce que pour moi les filles n'avaient pas de bourses... mais bon.
Et elle a lâché le fameux "C'est un garçon !".
 
Ahem.
 
J'ai rigolé. Elle était sérieuse. J'ai regardé Monsieur ours, étonné.
 
J'ai donc compris que mon 6ème sens était parti en congé avec mon instinct.
 
Et bien que rassurée d'avoir un bébé en pleine forme et bien portant, j'ai pendant quelques semaines eu du mal à dire mon fils, mon garçon.
 
Non pas que je ne voulais pas d'un garçon, mais après 2 mois à parler à ma fille à travers mon ventre, j'avais du mal à parler à mon fils quoi.
 
Et après un petit temps d'adaptation, j'ai pris plaisir à nous envisager avec un garçon, à penser sa chambre, à penser à son prénom...
 
Le sexe était secondaire pour moi, mais finalement je suis contente que ça soit devenu important.
 
Si deuxième il y a, je pense que nous aurons de nouveau la curiosité de savoir qui se cache dans mon ventre.
 
Et vous alors ? le sexe ? important ou pas ?
 

 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !