samedi 16 mars 2013

Comment tu t'appelles ?

Pour faire suite à l'article d'hier (que tu as lu pensant que j'allais te parler de kama Sutra ? Avoue.), je vais aborder le choix du prénom.
 
Avant même d'être enceinte du Lutin, l'Ours et moi avions chacun une idée concernant le prénom pour une fille. Différente l'idée. Forcément.
 
L'ours avait catégoriquement refusé mon choix, pas même en second ou troisième prénom.
 
Celui auquel lui pensait ne me déplaisait pas, on cherchait des variantes qui nous plairaient vraiment.
 
Certains d'attendre une fille, nous n'avions même pas envisagé des prénoms de garçon. Pour quoi faire ?
 
Donc contents de notre choix pour notre puce à venir, on se pensait tranquille.
 
Sauf que, comme tu le sais, le Lutin est un garçon et non pas une fille.
 
Donc à 5 mois de grossesse, nous nous sommes retrouvés à éplucher les livres de prénoms. Ultra rébarbatif comme activité. Une succession de prénoms par ordre alphabétique, le caractère prêté pour chacun, les variantes possibles...
 
 
Pour simplifier la tâche, on a établi une liste de critères d'exclusion :
- pas de prénom porté dans la famille (Je précise que l'ours n'ayant pas moins d'une bonne quarantaine de cousins et cousines, que la plupart ont déjà plusieurs enfants, pas mal de prénoms sont déjà entrés dans le cercles familiale et sont donc d'office exclus de nos choix)
- pas le prénom des amis et enfants d'amis proches
- pas de prénom permettant des jeux de mots (par ex : Dominic, nique, nique, nique...)(et là j'ai vu l'étendu des dégâts concernant les jeux de mots de l'ours)
- pas le prénom des ex (c'est con, certains avaient des prénoms sympas) (je t'aime mon Ours)
- pas de prénoms de personnes connues
 
Nous restait peu de choix.
 
Nous avions décidé de ne pas discuter ni révéler nos idées à notre famille craignant d'être confronté à : "han, mais j'en connais un qui s'appelle comme ça et qu'est ce qu'il est pénible/bête/insupportable/tête à claque...". Le choix n'en aurait été que plus compliqué et plus restreint.
 
Aux fils des mois, nos listes se sont allongées. Ajoutant les prénoms lus, entendus, imaginés... 
 
 
Puis elles se sont allégées et enfin, la veille du terme, il nous restait 2 prénoms : le mien et le sien.
Le jour du terme, idem. Le lendemain du terme (le Lutin toujours au chaud dans mon ventre), itou. Ce même jour on nous a annoncé que j'accoucherai par césarienne.
Devant ma peine et mon désespoir, l'Ours a donc été bon prince et m'a dit qu'on l'appellerait par le prénom de ma liste.
 
3 ans et demi après, on regrette amèrement notre choix. Ce prénom ne lui va pas du tout. En plus il est moche et tout le monde l'a donné à ses rejetons...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nan, mais je déconne hein. On est ultra content du prénom qu'on lui a donné, qui lui va bien avec sa bouille espiègle et qui ira bien à l'adulte qu'il va devenir !
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !