jeudi 14 février 2013

Tupperware m'a certainement blacklistée

C'est peut être parce qu'il y a 15 jours j'ai fait un truc qu'on fait habituellement plus jeune, que la semaine dernière j'ai fait une soirée que je pensais faire plus vers 50 ans frappé. Question d'équilibre.
 
Cette soirée, c'est une soirée Tupperware.
Oui, oui, une soirée Tupperware tupperware, pas tupperware sex toys.
 
Cette marque me fait penser à ma grand-mère, qui doit avoir tout leur catalogue dans ses placards mais qui ne se sert que de 3 ustensiles.
Et c'est donc une marque que j'associe plus à personnes ayant la 50aine bien frappée qu'à des femmes jeunes et dynamiques, se fournissant en équipement de cuisine chez Ikéa.
 
Donc jamais je n'aurais cru un jour participer à l'une de ces fameuses réunions, jusqu'à ce qu'une copine m'envoie un texto pour m'informer qu'elle en organise une chez elle.
 
Passée la surprise, je me dis que finallement, pourquoi pas.
Moi qui ne suis jamais la dernière pour dépenser inutilement mes sous, je vois en cette soirée l'occasion de m'enflammer et de pouvoir accèder au statut de maitresse-de-maison-excellente-cuisinière grace à tous ces ustensiles aussi ingénieux qu'inutiles que je vais pouvoir m'acheter !
(L'ours me freinera assez vite en me disant que si je vais à cette soirée, c'est sans chèquier ni carte bleue)
 
M'en fou.
L'autre raison pour laquelle j'ai bien envie d'y aller à cette soirée, c'est que l'amie en question maitrise totalement tous les cocktails (alcoolisés de préférence), et que son bar est tout le temps bien fourni. (C'est le genre d'amie chez qui tu vas pensant boir le thé, mais de chez qui tu ressors en ayant oublié où tu habites tellement le mojito à 18h passe vachement mieux qu'un thé, en fait)
 
Le soir en question, j'arrive avec des petits muffins que je transporte dans une boite en plastic même pas tupperware et je me fais rapidement échanger ma boite contre une coupe de soupe de champagne.
 
La soirée commence bien donc.
Et contrairement à mes idées reçues, les autres invitées tournent autour de 40 ans et non pas de plus de 50 ans. On se connait toutes de vue, on échange, on rigole.
 
Au cas où vous n'auriez jamais assisté à une soirée de ce genre, sachez que la vendeuse de Tupperware est là pour faire son show en nous faisant faire 2 recettes avec les ustensiles de sa marque.
 
Je ne sais pas si la vendeuse à qui j'ai eu à faire était particulièrement mauvaise ou si le recrutement n'est pas très regardant, mais toujours est-il qu'elle m'a rapidement insupportée.
Je pense qu'elle vit, mange, dort Tupperware. Rien n'est mieux, ni même n'égale les produits qu'elle vend.
A coup de termes techniques, de spécificités produits, elle enchaine les arguments tous plus bidons les uns que les autres.
 
 Elle nous propose de faire une recette de gateaux qu'elle appelle les Tim's (équivalent des fameux pim's qui déchire sa race)
"le chocolat patissier on le fait fondre au micro-onde mais puissance décongelation donc ça prend plus de temps".
Moi je trouve que le bain marie, c'est quand même pas mal et que niveau temlps c'est à peut près pareil. Oui mais non. Parce que la dame estime que ça fait faire beeeaaauuuucoup plus de vaisselle (on ne doit pas faire le bain marie de la même façon) et la pouffe vendeuse me retorque que ces tupperware vont qu'au micro-onde, pas au bain marie. Soit.
 Puis elle nous présente les ustensiles (tous tupperware, bien sur) necessaire pour faire la recette :
- un moule tartelette 12 parts (35€)
- un mini rouleau patissier qui se demonte et qui permet d'enfoncer des pates au fond des moules cités plus haut (25€)
- un empote pièce adapté tout juste pour découpé à la bonne taille les morceaux qui iront dans le moules en silicone (10€).
 
Rien que pour cette recette t'en as pour 70€ chez eux. Mouais.
Ben moi j'ai fait avec mon moule en silicone acheté chez Alinéa à 4€ et un verre qui m'a servi pour aplatir les tranches de pain de mie et aussi d'emporte pièce pour les découper au bon format.
 
Bref, comment vous montrer que vous avez besoins de tout ça pour faire la recette et donc vous faire dépenser une fortune pour rien !
 
Si au début je suis la seule à souligner l'incohérence de ses arguments de vente, mes autres amies qui semblaient envoutées reprennent leurs esprits, et surtout leur esprit critique. Ouf.
 
Au moment de se poser pour remplir nos bons de commandes, les "mais non, ne l'achète pas, je l'ai si t'en as besoins je te le prête" ont eu raisons de la patience de notre vendeuse.
 
(Bon, elle n'a pas non plus perdu son temps puisque certaines ont quand même acheté 2 - 3 trucs)
 
 
  tupperware-tim-s2.jpg
 
 
Alors vite fait, cette recette de pims qui déchire :
- un moule en silicone, un verre dont l'orifice est un peu plus large que le fond des moules
- du pain de mie brioché, de la confirture et 100g de chocolat à fondre.
Vous faites fondre le chocolat. Vous aplatissez un peu les tranche de pain de mie brioché et vous découpé les morceaux rond à l'aide de votre verre.
Vous déposez au fond du moule le rond découpé. Puis vous déposez dessus une CC de confiture du parfum que vous voulez et vous recouvrez de chocolat fondu.
30 min au frigo pour figer tout ça et vous dégustez !
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Je trouvr dommage que ton expérience chez Tupp ce soit mal passé ! J'ai 33 ans, je suis vendeuse chez tupp et je m’efforce de faire découvrir de nouvelle technique de cuisine à mes clientes sans pour autant les dénigrer et leur dire comment faire. J'espère que tu n'en gardera pas un trop mauvais souvenir !!!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai été très déçue par l'animatrice. J'ai pas trouvé son attitude très correcte...
    Mais bon, ça ne m'a pas empêché de passer une bonne soirée avec mes amies !!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi été démonstratrice chez TW. Si la vendeuse ne booste pas ses produits alors qu'elle est là pour les vendre et accessoirement percevoir un salaire - je sais, c'est atrocement vulgaire mais ça dépanne quand même - qui le fera ? Je me rappelle avoir fait une réunion chez une amie où une visiteuse a absolument démoli tout ce que je vendais, elle a pourri ma séance et mon chiffre s'en est énormément ressenti. Quand on pense au mal qu'il fallait se donner pour décrocher une réunion, que de temps perdu ! On ne demande même pas d'acheter, mais au moins d'écouter poliment ce que la démonstratrice a à dire...

    RépondreSupprimer
  4. Vous étiez là pour votre amie (ou son bar ;-)) vous aviez déjà des attentes sur cette soirée autre que de rencontrer le concept TUPPERWARE et de rencontrer l'inconnu(e). Refaite l'expérience chez une autre personne moins proche, vous vous rendrez compte que vos attentes seront différentes. Cette situation vous poussera à être plus vigilante sur ce qui vous entoure et, là, vous pourrez écouter, questionner, juger ...tout simplement communiquer. La personne s'est levée le matin en ce disant ce soir je vais à la rencontre d'autres personnes, je vais gagner un peu d'argent ( 20 % du CA) je sais ce que je vends... vous, vous êtes levée en vous disant chouette ce soir je vais chez X, elle a un bar, TUP ça ne sert à rien, moi je me débrouille... Voyez vous la différence? Vous avez été invité, vous étiez attendu, on vous a reçu comme une princesse (champagne s'il vous plait), vous avez passé une bonne soirée, vous avez valoriser votre savoir faire devant vos amies en dehors de la réunion (on le fait toutes, pas de panique)...mais vous êtes resté sur vos gardes? pourquoi la situation n'était pas inquiétante, ce n'était que TUP. Cordialement, Marie

    RépondreSupprimer

Pour remplir mon sac, c'est par ici !