mardi 12 février 2013

La boucle est elle bouclée ?

1 an.

Voilà 1 an tout juste que ce blog existe.

Je l'avais pensé, je m'étais interrogée de nombreuses fois sur la création d'un blog ou pas, ce que je pourrais y mettre, comment. Pourquoi.

Le pourquoi m'est clairement apparu début 2012.

Si j'avais pensé créer un blog sur certains domaines de compétences (sans que ça soit un étalage de ma science), la concrétisation en a été tout autre.

J'avais besoin d'un exutoire. D'un espace à moi, qui me permettrait de vider mon sac. Le nom a été rapidement trouvé : Lil' parce que tout le monde m'appelle Lili (même dans la vie professionnelle)(à se demander pourquoi mes parents m'ont donné un prénom autre), Mum, parce que je suis maman. Et vide son sac, ben parce que...

Si je l'ai créé au début pour moi, anonymement, sans en parler à personne, c'est parce que j'envisageais cet espace comme un autre moi, un Moi qui se permettrait de dire merde, putain, fait chier. Un moi qui se permettrait de ne pas prendre de pincette pour ne froisser la susceptibilité de personne.

Et puis assez vite, j'ai mis Monsieur Ours dans la confidence. Et à liker mes statuts FB et autres, certains proches ont vu des similitudes avec nous.

Maintenant, je suis encore relativement anonyme, mais plusieurs membres de ma famille savent que je blogue.

"Mais pourtant, elle est sociable...", "Ces amis doivent vraiment lui manquer quand même pour qu'elle s'enferme dans cet internet virtuel...", "Je ne pensais pas qu'elle allait mal au point d'écrire sa vie sur internet"...
Autant de petite phrases que certains ont pensé. Et puis rapidement oublié.

Parce qu'avec mon blog, avec l'étalage de ma vie que je fais sur les réseaux (qui est somme toute très faible du point de vu des blogueurs, mais énorme du point de vu des non-blogueurs...), je me suis au contraire vachement apaisée, vachement ouverte aussi.

Mon blog et tous ses à côtés, m'ont permis de faire de jolie rencontres,de développer de nouvelles amitiés. Je pense à Sophie Mum, je pense à LN, à Caro, à Cat ainsi qu'à plusieurs autres personnes dont tous ceux avec qui le contact via l'écran d'ordinateur à permis de nous rapprocher...

Ce blog m'a aussi permis de rencontrer certaines institutions, de participer à certains évènementsentre blogeurs.

Je ne vais pas dire que ce blog m'a fait grandir. Mais il m'a permis de m'apaiser.
Prendre le temps d'écrire, de mettre des mots sur des sentiments, ça te force à réfléchir, à mettre à plat des choses, à parfois mieux les comprendre, à prendre du recul.
Je ne publie pas tout ce que j'écris, il y a des choses que j'ai rapidement relègué au fond de la corbeille. Non par censure (quoique si, une ou 2 fois), mais plus par pudeur. Se rendre compte que tu t'es mis en bad pour des broutilles et que finallement, c'est bien ridicule, nul besoin de publier aux yeux de tous ma stupidité/futilité/betise/mauvaise foie (au choix selon le sujet...)

Merci à vous qui me suivez, qui me lisez, qui prenez le temps de commenter, de discuter avec moi.

2 commentaires:

  1. J'aurai pu écrire ce billet tiens !
    Je me suis faite la même réflexion sur toi (surtout après les efluentmums2)... le fait de "grandir", de réfléchir, et surtout, surtout, prendre du recul sur le monde qui nous entoure. Si seulement tout le monde pouvait être comme nous ;)
    Je suis ravie de t'avoir découverte (grâce à LN d’ailleurs !) ... dommage que nos rencontres soient toujours trop courte.
    Des bises caro

    RépondreSupprimer
  2. Pour commencer, "Joyeux anniversaire", un an, c'est un évènement sur la toile. Et puis, félicitations pour deux raisons : ce que tu écris est intéressant, et puis tu as trouvé ton exutoire et tu en es consciente. Je ne crois pas me tromper en pensant que nous vivons dans un monde frustrant. De gré ou de force, nous devons avoir un comportement établi "politiquement correct". Nous le supportons plus ou moins bien : certains vont voir un psy (je n'ai rien contre), d'autres vont avoir des comportements addictifs, d'autres ne feront rien, et resteront frustrés ! Je préfère ta façon de faire : te lire est un plaisir, et en plus cela te fait du bien. Alors....continue, et longtemps si possible. Et MERCI d'écrire (souvent) ce que d'autres (dont je suis) pensent tout bas. Bises du Sud
    Arrosa.

    RépondreSupprimer

Pour remplir mon sac, c'est par ici !