lundi 26 novembre 2012

On ne dirait pas hein, mais c'est aussi MON fils !!!

Pendant 9 mois (et même un peu plus), le Lutin a grandi en moi. Passant dans ce laps de temps d'à peine une cellule à 3.700kg (pour 52cm).
 
Ce qui laisse des traces. Forcément.
 
Je parle des kilos superflus (qui malgré mes cure de chocolats, de bonbons et de gâteaux, ne disparaissent pas... je ne comprends pas), je parle de ces cernes (que dis-je, ces valises) qui marquent le dessous de mes yeux, je parle de mes cheveux blancs que je dissimule sous des couleurs (avec des essais plus ou moins concluants).
Ha oui, et je parle aussi de mes vergetures, celles que j'ai repoussé tout au long de ma grossesse, mais qui sont apparues... le lendemain du terme. Sic.
 
Je ne vais pas revenir sur toutes ces choses trop bien pendant la grossesse comme les petits dej au lit apportés amoureusement pas Monsieur Ours et mon incapacité à accèder à moins de 2 m de la cuisine (et donc de cuisiner), ou encore ces moments câlins partagé à travers mon ventre...
 
Non, je ne vais pas revenir dessus car le propos de cet article est de me plaindre.
 
9 mois dans mon corps, 9 mois pendant lesquels j'ai naïvement cru que tu prendrais certains de mes traits. Oh, pas tous hein, je me doutais bien qu'étant 2 pour te concevoir, tu ressemblerais un peu aussi à ton papa.
 
Est ce parce que j'étais persuadé que tu étais une fille jusqu'au 5ème mois ? (Si tel est le cas, saches que ton papa aussi pensait come moi. Il n'y a donc aucune raison que tu aies choisi de lui ressembler plus à lui qu'à moi...).
 
T'as bien tenté de faire genre au début : on pouvait distinguer la forme de mon crâne, éventuellement du haut du visage... c'était discret comme ressemblance. Discret, mais présent. Ca a d'ailleurs suffit à me contenter.
 
Mais depuis quelques temps, le nombre de personnes qui évoquent ta ressemblance avec nous, tes parents, sont unanimes : "C'est fou ce qu'il ressemble à son papa !"
Ou encore : "c'est marrant, certains papas, on ne se demande même pas qui est leur enfant tellement c'est un copié/collé".
Mouais, c'est ça, c'est "marrant"...
 
Et puis parfois lorsque des copines me disent "Qu'est ce qu'il est beau ton fils" j'ai à peine le temps de ma la péter qu'elles enchaînent avec : "Qu'est ce qu'il ressemble à Monsieur Ours"...
Dans ces cas là, inutile de préciser que Monsieur Ours a vite fait de faire un raccourci : "Qu'est ce qu'il est beau Monsieur Ours". Mais bref, passons.
 
Alors pourquoi finalement, as-tu tout pris de ton père ? (le fait qu'il soit le plus beau n'excuse pas tout, j'ai un égo, n'oublie pas de le flatter...)
 
En fait, la question que je me pose, c'est pas forcément pourquoi as-tu tout pris de ton père, mais plus pourquoi n'as-tu rien pris de moi ?
Petite nuance mais qui a toute son importance. Parce que par exemple, les yeux. Ton père les a verts. Toi bleu. Il serait simple de dire que tu as mes yeux, mais même pas ! J'ai en effet les yeux clairs. Éventuellement bleus, ou gris, c'est selon la luminosité.
Mais en fait le bleu de tes yeux, c'est exactement celui de ta Mamou. Ma mère. Même ce que tu ne prends pas chez ton père, tu ne le prends pas chez moi !
 
Mon Lutin, j'ai envie de t'en vouloir parfois pour oser me faire un tel affront. Mais quand je vois ta bouille d'amour, la forme de tes yeux, de ton sourire, ton air espiègle, ton petit bout de nez... je me dis qu'en fait t'as peut être bien fait !
 
 Liens-pere-fils.jpg
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !