vendredi 20 juillet 2012

A chacun son métier

Code-du-travail-licenciement-economique.jpgIl y a presque 2 mois maintenant, je savais que ma vie professionnelle entamait un changement.
 
On m'a fait part de certaines évolutions non négligeables de mon boulot et on m'a proposer un nouveau poste : soit j'acceptais, soit c'était un licenciement économique...
 
Bon, ben j'ai refusé, parce que... vraiment ça n'allait pas le faire.
 
Alors pour moi a commencé une phase sympa : être payée à rester chez moi ! Mon poste n'existant plus, et ayant refusé le nouveau, je ne pouvais continuer à bosser. Sauf que dans le cadre d'un licenciement, il   des délais à respecter. Voilà donc ma société contrainte de m'envoyer un courrier recommandé me demandant de ne plus travailler !
 
Là où ça devient moins fun, c'est quand j'ai reçu le 2ème courrier recommandé me convoquant à l'entretien préalable au licenciement économique. La machine est lancée.
 
Je me présente le bon jour et à la bonne heure (c'est toujours bien vu). Beaucoup de choses avaient déjà été discutées au préalable, donc l'entretien à été assez rapide. Limite simple formalité : "signe moi ça", "je te donne ce document", "on se revoit à telle date"... OK, rien ne me surprend (enfin si, un point sur lequel je reviendrais peut être...).
 
On se tape la main, on se salue, on se revoit pour le solde de tout compte.
 
C'est fait ! simple formalité j'vous dis !
 
Étant sur ma lancée des formalités et paperasses, j'ai voulu me rendre chez un certain Paul (oui, son nom de famille est Emploi).
Une chose est sûre, je ne suis pas la seule personne au chômage !
Une autre chose est sûre, les personnes à l'accueil ne sont pas toutes aimables.
 
Mais malgré ce manque d'amabilité, la personne à l'accueil a éclairé mes lanternes (non sans m'engueuler) : ma DRH avait omis de :
- me tamponner le document A
- me signer le document B
- me remettre les documents C à Z... Bon peut être pas jusqu'à Z, mais au moins jusqu'à F
Sans compter qu'elle ne m'a pas parlé des délais qu'il ne faut pas dépasser sans quoi mon dossier passerait aux oubliettes.
 
Donc la gentille Paulette (oui, Mme Emploi, femme de Paul), à défaut de m'avoir bien reçue, m'a bien renseignée.
 
Je me suis donc rapprochée de ma DRH pour lui faire part de mes échanges avec Paulette.
 
Et là, elle me rétorque : "ben en même temps je peux pas savoir, j'ai que des informations écrites qui me disent de te donner ça et de garder ça".
Alors le "je peux pas savoir" m'a un peu fait mal. Parce que merde quoi ! t'es DRH ! On est en plein licenciement éco, je suis la dernière employée à être passée devant toi (soit la 10ème) et t'as pas été foutue de nous communiquer correctement les infos et les documents.
 
Au téléphone, elle me lit le soit disant seul courrier explicatif de la procédure... et en le lisant, se rend compte que TOUTES les informations sur la procédure étaient clairement expliquées (même moi j'ai compris).
Donc la DRH s'est sentie un peu con, et me redemande de passer lundi pour me remettre tout ce qui me manque.
 
A chacun son boulot donc, mais malgré les fonctions qui incombent aux postes, tout le monde ne se montre pas forcément compétent.
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !