mardi 19 juin 2012

Mon aquarieum, c'est un peu comme Koh-Lanta...

... Il n'en restera qu'un !


Comme tu le sais (ou pas, mais dans ce cas, bouhhh, tu ne lis pas tous mes articles) depuis un peu plus d'une semaine nous avons des habitants supplémentaires.


Moins 1 (c'est l'édit du billet, suis un peu, bordel).


Ce premier aventurier avait tenu 2 jours dans le grand bain. Mauvais perdant, il a laissé un cadeau empoisonné en quittant l'aventure : la maladie des points blancs.


Maladie qui peut donc être mortelle si pas traitée, ou bénine si traitée. Forcément.


Après le départ précipité du candidat rouge pas si rouge, j'ai surveillé le comportement des 2 finalistes (oui, tu noteras qu'on s'emmerde pas 40 jours chez nous, l'épreuve des poteaux arrive vite).


Comme j'ai un peu googlisé maladie des points blancs poissons rouges, j'avais lu que le sel de guérande (5g/10l) permettait d'éviter ou d'améliorer les symptômes.
J'en ai donc mis.


Mais les finalistes ne semblait quand même pas au top de leur forme. Alors j'ai changé une partie de l'eau, nettoyer le filtre...


Et finallement, les point blancs sont arrivés. Un peu violement.


Donc jeudi, pour égayer un peu le jeu et donner une impression d'eau turquoise, j'ai versé un traitement à base de bleu de méthylène. A défaut d'être turquoise, l'eau était bleu nuit.
C'est joli aussi.


Mais comme les candidats n'avaient pas le feu, c'était un peu sombre.


Comme on est à Koh Lanta et non pas au Club Med, j'ai en plus retiré les plantes et le sable du fond.


Le sable, je l'ai fait bouillir (pour détruir les spores de cette putain de maladie). C'est donc tout naturellement que je me suis retrouvée à mettre 5 kg de sable dans ma cocotte pour les stériliser.


Les plantes, je les ai isolé, un peu nettoyé, et laissé dans un bac à part.


J'ai laissé les survivants dans l'eau bleu nuit 2 jours, le temps que ça s'estompe... et j'en ai remis une couche ! Bam ! (après avoir encore renouvellé 30l des 50l)


Et enfin, samedi, j'ai constaté une nette amélioration : ils nageaient mieux et plus vite, semblaient s'amuser. Donc j'ai remis le sable et une partie des plantes.


Tout semblait redevenir normal.


J'avais vaincu cette maladie ! Yeah !


Sauf que non, en fin de journée, le candidat rouge a retourné sa veste (comprendre son ventre). Lui qui semblait aller si bien 1h avant, il a échoué aux poteaux...


Le survivant cette année est le candidat jaune !




Poisson-survivant-koh-lanta.jpg




Alors cet article est écrit sur un ton un peu (beaucoup) léger, mais autant vous dire que ça m'a quand même bien tiré les larmes tout ça...
S'occuper de poissons, ce n'est vraiment pas de tout repos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !