dimanche 29 avril 2012

J'ai testé l'esthéticienne... Aïe !!

Mes poils, je les gère moi même (ou je ne les gère pas d'ailleurs, ça dépend). Mais armée de mon épilateur, de ma cire et de ma pince à épiler, j'estime arriver à un résultat correct.


J'avais lu plusieurs trucs sur les sourcils, l'importance de respecter les proportions, toussa... Alors je me suis dit hop, tentons l'esthéticienne pour sublimer mon regard (c'est pas moi qui le dit, c'est la pub).


J'ai donc pris RDV dans un centre de beauté. J'ai expliqué que je voulais juste donner une jolie forme, pas trop enlever de sourcils. (c'est un peu comme aller chez le coiffeur, dire que tu veux changer de coupe, mais sans trop couper. C'est con comme demande, mais je pense qu'on est beaucoup à l'avoir faite.)
OK, pas de problème on sait faire.


La veille du RDV, en ralant après mes poils disgracieux du visage, je prends ma pince à épiler et commence à retirer un à un ceux qui dépassent un peu.


Merde.


C'est demain mon RDV (appelez moi poisson rouge). Bon, bah je vais tenir le coup et attendre demain alors.


Le jour et l'heure arrivent. Une petite jeune me reçoit. Ce n'est pas celle avec qui j'ai pris le RDV et à qui j'ai expliqué ce que je voulais, mais elle doit savoir s'y prendre.


Je m'alllonge. La musique douce et le parfum d'ambiance m'emportent un peu.
Mais quand la cire se pose sur le haut de mes yeux, je comprends que l'ambiance n'est qu'un leure pour mieux nous avoir. Genre : " T'inquiète, t'es dans un endroit calme et serein, il ne va rien t'arriver de mal". Et en fait, Bam ! rien que la cire me tire la peau. "c'est normal" me dit-on.


OK.


Mais rien qu'en mettant la cire, j'ai mal, alors en l'enlevant ? "Ca tirera un peu plus". Ah ? Si c'est juste un peu...
"Vous êtes prête ? J'enlève la cire !" Criiiish !
Je me retiens de hurler, mais je peux pas retenir la petite larme. J'ai juste l'impression qu'on vient de m'arracher la paupière là.


J'envisage d'arrêter là, tant pis si c'est asymétrique je rattraperai le coup de chez moi, avec ma fidèle pince à épiler.


En fait la garce avait prévu le coup : elle a collé toutes les bandes de cire.


Bon, ben on va toutes les enlever hein. Autant sortir avec à peine un sourcil épilé, je pouvais le faire, autant là, avec la cire blanche colée entre les 2 yeux, en haut et en bas des sourcils, même en mettant mes cheveux devant, je suis pas sûre que ça le fasse.


Alors elle les a enlevées ses putains de bandes.


Et vous savez quoi ? Elle en a remis !!! La garce !!
Une fois qu'on a mal, on sent plus le deuxième passage qu'elle me dit. Tu parles !


C'est pas possible, elle doit pas savoir de quoi elle parle, elle doit pas s'épiler les sourcils elle... Ha ben si.


A la fin, elle m'applique une lotion appaisante en massant délicatement. Quand même.


Et puis elle me propose le miroir, pour admirer le résultat.


Aaaaaarrrgh !!!
C'est quoi ça ???


Putain, c'est plus des sourcils que j'ai, c'est 2 traits !!!!!


Il est où le redessinage ? Ils sont où mes sourcils ? Je veux les recoller ! Quoi on peut pas ? Argh mais non là, ça va pas le faire. Ca va pas le faire du tout !!


 Alors avant de partir, je demande à acheter un crayon pour dessiner des sourcils un peu plus épais.


Je sais pas dessiner, je sens que je vais bien faire rire les gens pendant quelques temps avec ma tête, mes sourcils à la Bozo le clown.














PS1 : Monsieurs Ours n'a rien remarqué, ça ne doit pas être si moche que ça finallement le rendu de l'épilation (mais en même temps, j'ai une confiance moyenne sur son sens de l'observation).
PS2 :  Mes belles soeurs n'ont fait aucune remarque sur ma tête en me voyant (j'ai plus confiance en elles et en leur franchise)
Finallement, le résultat n'est pas si mal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !