dimanche 4 mars 2012

Mon allaitement, mon expérience : avant même d'être enceinte

Monsieur Ours a abordé le sujet de l'allaitement.
Ca lui semblait une chose naturelle. Pas la seule option, juste la plus évidente.
 
Quand on évoquait les moments de partages entre un bébé et ses parents, jamais Monsieur Ours n'a pas craint que l'allaitement le prive des soit-disant seuls moments intéressants avec un bébé, à savoir : LE REPAS.
 
Non il n'a pas eu peur de ça.
 
Parce que pour lui le rôle du papa ne se limite pas à donner le biberon. Non. Un papa peut aussi bercer son bébé, lui donner le bain en transformant la salle de bain en piscine, le promener se pavaner devant les mamans admiratives , changer la couche. Même il proposait  l'option de tirer mon lait pour qu'il se lève la nuit et que je puisse dormir (je vous ai dit qu'il était parfait ? ).  
 
Alors pour lui l'allaitement ne l'empêcherait pas de créer des liens avec son bébé.
 
Lorsque Le Lutin s'est enfin logé dans mon ventre et qu'avoir un enfant devenait de plus en plus concret au fur et à mesure que mon ventre s'arrondissait et que mes seins s'alourdissaient, on en a reparlé.
 
Son point de vue était le même. Le mien plus flou, plus vague. Peut être finalement que mes seins pouvaient être autre chose que des attributs sensuels.
 
Et puis je sentais mon bébé bouger en moi, ses caresses de l'intérieur me donnaient parfois envie qu'il reste plus longtemps dans mon ventre. Alors j'ai pensé que l'allaiter me permettrait de prolonger ces moments de tendresse, de fusion.
 
Finallement, pourquoi pas au moins essayer ? Pour combien de temps je ne sais pas. Mais juste essayer. Sans se prendre la tête.
 
Alors quand le Lutin est né, j'ai voulu le mettre au sein.
 
(Pas tout de suite puisqu'il est né par césarienne, mais ça, c'est une autre histoire !)
 
Et mon allaitement a commencé.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour remplir mon sac, c'est par ici !